semeac evasion cyclotourisme
Se connecter
INFOS

Les activités Cyclos, VTT, Marche & Montagne ont toutes repris, dans le respect le plus strict des règles sanitaires

BRM200 & BF150 au départ de Séméac le samedi 15 mai 2021 (parcours & inscription en cliquant ici)

Téléchargez votre bulletin d'adhésion 2021 en cliquant ici

météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus

Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

VTT - Dimanche 02 mai 2021 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 02 mai 2021



Une sortie normale

à 9h00 précises le muguet nous clochette qu'il est l'heure de partir.

Nous sommes 7 au départ, aux ordres du GOP qui nous emmène vers Visker avec une descente inédite au programme.
A la saint Boris on peut montrer ses cuisses, mais ce dimanche matin est un peu frisquet et le soleil est bien présent mais un peu pâlichon. Les plus prudents se présentent en cuissard long. Les manches courtes apparaitront timidement en fin de parcours.
Pour arriver à Visker, il y a cette longue montée où l'on voit s'envoler les grimpeurs. A l'arrière il importe de ménager ses forces et de garder un peu de lucidité pour, arrivé en haut, participer au débat du jour : mais où est passé le chêne de Visker?
Nous repartons sans avoir élucidé cette délicate affaire. Le GOP nous avait promis une superbe descente : mais à peine entamée nous nous heurtons à un groupe de chasseurs participant à une battue administrative qui invitent les éclaireurs à rebrousser chemin. Emporté par son élan Michel P (celui de la vallée voisine) va un peu plus loin et gagne une remontée gratuite. A noter l'amabilité des chasseurs qui ont été très sympas.
La descente vers Hiis ne posa pas de problème particulier.
Le GOP avait également mis au programme la descente de Barbazan II (ou III dite Bmx).  Et en avant donc pour la montée vers les crètes depuis Vielle Adour toujours aussi exigeante.
Que dire de la descente de Babazan x : que Michel P (celui de la plaine) a testé le VTT en apesanteur au détour d'un tremplin un peu appuyé. Finalement tout le monde s'est retrouvé en bas en se promettant de recommencer.
Quid de la page technique : pas le moindre cui cui à se mettre sous la dent. On notera seulement  un resserrage de roue arrière et un réglage (partie oléo)  de fourche.
A la page gazette : beaucoup de VTT croisés (dont des filles avec leur VTT) et pas mal de promeneurs / joggeurs. Le printemps est bien là.

Une sortie normale.


PG

Publié le 03/05/2021 @ 14:16  Prévisualiser  Imprimer l'article

COVID - par Semeac Evasion -Montagne

COVID QUAND TU NOUS TIENS

 

Que pouvons-nous faire demain en ces temps troublés

Lorsqu’un mal satanique a pris nos libertés ?

Vers les lointains sommets ne pouvons plus aller,

Trop petit le cercle, sur la carte tracé.

Nos sacs et nos bâtons, nos hautes chevauchées

Aux casiers des oublis, soudain se sont cachés.

Mais point n’est obligation de rester sous la couette

Lorsque chantent alentour le merle et la fauvette.

 Plus de levers matinaux, de transports longuets, 

La marche nous attend près de chez nous, tout près.

De  tertres en collines, de routes en layons

Nous trottinons sans peine, de buttes en vallons,

Dans le  décor paisible d’un monde campagnard

Bucolique mais sans  marmottes ni isards.

Au hasard de nos pas, sur des sentiers trop plats

Nous découvrons parfois nos sommets loin là-bas.

Luchon, Estaing, Aulon, trop de mots oubliés

Qu’Allier, Bernac, Odos sont venus remplacer.

Mais nous reviendrons bientôt vers ces horizons bleus

Qui s’offrent à nos yeux, trop loin là-bas, merveilleux.

Bénissons les sentiers de la riche  Bigorre

Sources de randonnées à découvrir encore.

                                                                  G  H

Publié le 29/04/2021 @ 19:06  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 25 avril 2021 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 25 avril 2021


Drôles d’oiseaux


Alors que le martinet noir, dont les cris stridents évaluent notre degré de surdité naissante, vient d’arriver, 8 autres migrants  se pressent ce matin au départ dominical.
Les vététistes aiment bien les oiseaux, comme eux les bois sont notre domaine et leur attitude un exemple.
Toutefois nous craignons les cui-cui annonciateurs d’une panne imminente de notre 2 roues, tout comme les vols planés. Parfois la rudesse de la pente peut nous clouer le bec encore que notre palombe rose est capable d’accompagner son effort  de commentaires avertis.  Parfois, nous pouvons être légers comme une plume, plus souvent  nous pouvons  avoir du plomb dans l’aile .
S’il est rare de prendre un tir nous le devons à notre constante vigilance à éviter les chasses et aux relations cordiales que nous entretenons avec les chasseurs rencontrés.
Parmi nous coexistent toutes sortes de volatiles. Les mi-gratteurs sont bien représentés.  S’ils sont aspirés par les courants ascendants des forts pourcentages – là ils nous grattent-   ils apprécient moins la pente inverse parsemée de nids de poules ou de  traîtresses racines – là ils sont grattés-.
Les planeurs s’en donnent à tire d’aile et aucun ne se prend pour un aigle. Leur politesse fut mise à l’épreuve ce matin car nos coin-coin furent répétés autant de fois que nos nombreuses rencontres  sur un parcours bucolique de 35 kilomètres.
Cui-cui la chaîne grince, coin-coin on dit bonjour, cou-cou les confinés !


mm

Publié le 25/04/2021 @ 22:28  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 18 avril 2021 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 18 avril 2021



 

La loi des gaz parfaits.

Les conditions étaient parfaites ce dimanche matin.
Frisquet au départ, l'air s'est vite réchauffé au soleil bien présent.
Une première alerte cependant une demi-heure avant le départ : un examen approfondi de la mécanique de la valve Presta, aussi appelée valve française permit de régler le problème.
"La pression d'air d'un pneu gonflé maintient son corps de valve interne fermé. Une petite vis et un écrou imperdable au-dessus du corps de valve permettent de le visser et le maintenir bien fermé. L'écrou doit être dévissé pour que l'air souffle d'un sens ou l'autre. À faire avant d'y attacher une pompe. La vis reste captive sur le corps de la valve même entièrement dévissée; on la resserre le pneu gonflé et la pompe retirée".
Apparemment le vis captive s'était échappée, sauf de la vigilance de DM.
Finalement à l'heure où traditionnellement la cloche nous donne le signal du départ nous étions bien les 8 inscrits présents et gonflés à blocs.
Un "petit" nouveau, Jean-Mi, s'est joint à nous ne sachant pas trop dans quelle aventure il s'engage.
Direction Lespouey, Lansac par les crêtes. La montée de Pietat est parfaite pour nous remettre les idées en place.
Nous ne nous lassons pas de ces chemins maintes fois empruntés mais qui nous font à chaque fois redécouvrir les charmes de notre belle Nature : la vue à chaque arrivée en haut d'une cote est de celle qui vous coupe le souffle qui vous reste.
De quoi vous dégouter à vie de faire la grasse matinée le dimanche matin.
Revenus dans la plaine nouvelle inquiétude :  le pneu AR de notre GOP se dégonfle. Rien de bien original : les épines viennent souvent nous rappeler cette vieille formule des gaz parfaits où il est question d'une relation entre la pression et le volume de l'air enfermé dans une chambre. Et la solution de cette équation enfouie au fond de nos mémoires est bien connue du parfait VTTiste séméacais : démonte pneu, huile de coude et pompe.
Mais l'occasion était parfaite pour que notre professeur es mécanique nous explique, roue en main, une méthode infaillible pour remonter un pneu, même très serré, à la main. Quel talent!
Ce fut notre premier atelier de "mécanique VTT" appliquée, champêtre et vivant. Et parfait.
Dès lors la voie du retour fut exempte de tout tracas : remontée sur les crêtes via Angos. La descente vers la plaine d'Allier fut parfaite elle aussi et appréciée à sa juste valeur : 17% par endroit.
Notre GOP ne résista pas à la tentation de nous faire déguster une nouvelle fois la descente qui nous avait donné quelques frayeurs dimanche dernier. Au prix de la remontée de Barbazan I.
Cette fois, la piste était sèche et envolées les frayeurs. Parfait.
Le retour vers la maison se fit tranquillement au son du tintement des glaçons, hormis une attaque assassine de DM à laquelle personne ne put résister.
Jean-Mi est rassuré, il a réussi haut la main le test de la première sortie.
C'est parfait.

PG

Publié le 19/04/2021 @ 10:03  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Samedi 10 avril 2021 - par Semeac Evasion VTT

Samedi 10 Avril 2021



Couleurs du temps.

Une fois n'est pas coutume : la sortie hebdomadaire n'est pas dominicale. La météo de la St Stanislas rimait trop avec pluie éparses (dans sa version la plus optimiste).
Nous avons donc préféré celle de la St Fulbert où tous les signaux étaient au vert.
La sortie programmée aussi est verte. Jusqu'à ce que notre cher GOP se rende compte que les candidats du jour sont des habitués.
Il a donc immédiatement vu rouge et décidé de nous en faire voir des vertes... et des pas mûres.
Dur dur pour les daltoniens.
Sans doute a-t-il également pensé que rien ne valait un parcours un peu gaillard pour scinder la troupe en petits groupes sanitairement homologués.
Nous sommes donc 7, répartis en 2 groupes, à prendre la direction du sud vers Barbazan. Et qui dit Barbazan dit Barbazan 2 et Barbazan 1. Côtes que nous enchaînons sans broncher dans cet ordre.
Les conditions sont parfaites, la piste débarrassée de la poussière par la pluie de la veille est à peine grasse. Juste assez pour pimenter les 2 belles descentes qui nous offrent quelques passages délicats.
Et qui donnent également à Michel D l'occasion de nous révéler la bonne manière de serrer les fesses dans les descentes. Pour rester sur le vélo dans les règles de l'art.
Il nous reste la longue montée vers le soum des bosquets, dernière difficulté du jour avant la descente et son fameux virage Serge.
La rentrée par un "petit" détour dans la plaine par Arcizac, St Martin... avec les Pyrénées en fond d'écran, fut un plaisir des yeux, récompense de nos efforts pour arriver jusque là.
Belle sortie donc, voire même "trop bien", équilibrée, dosée aux petits oignons par notre GOP qui doit être un peu magicien.
Plus de nouvelles du cui cui, parti sans doute sur un autre tournage...

          PG

Publié le 10/04/2021 @ 23:01  Prévisualiser  Imprimer l'article

Le Soum d'Allier - par Semeac Evasion - Montagne

                                  LE SOUM D’ALLIER

        A défaut de grives, on mange des merles et sans montagnes à visiter, on arpente des collines. Sacré covid, il est toujours là, bien présent et le maigre cercle de 10 km de diamètre s’impose toujours. Une idée : et si l’on mettait le soum d’Allier au programme. Sitôt l’idée posée sur le site du club, c’est vingt-deux ou vingt-trois personnes qui répondent à l’appel.  Cinq ou six voitures viennent donc se garer au 42 de la rue du pic du Midi et qui libèrent ce beau monde dont les jambes ne veulent pas se rouiller.

     C’est d’abord un peu de goudron qui nous amène à un petit pont sur l’Echéoux, puis un beau sentier dépourvu d’arbres couchés. La commune avait pris soin de faire passer la machine à broyer  les bas-côtés, ce qui nous permet d’arriver rapidement sur le chemin de Piétat. Un couple chevalin et leur petit accepte les caresses de nos dames avec plaisir, surtout pour le mâle qui nous le montre vivement et sans gêne. Quelques charretières, un peu de goudron hélas et nous atteignons le sommet du Soum d’Allier sous un soleil magnifique. Qui osera dire alors que le panorama  sur la chaine n’est pas digne d’un beau sommet plus prestigieux ? Nous y restons quelques instants et prenons le chemin du retour, après avoir réglé le problème de bâtons perdus, ou dérobés ou je ne sais quoi. Une pente raide sur Carpies, un gué à passer sur l’Echéoux d’où jaillirent des éclaboussures soudaines et inattendues nous ramènent sur la rue Du pic du Midi (notez que l’on reste dans le vocabulaire montagnard).

     Au  numéro 42 de cette rue, devenu  pour un après-midi camp de base, chacun sort ses provisions agrémentées par quelques friandises et gâteaux amoureusement cuisinés par la maitresse de maison. Puis nous nous quittons tous, en espérant que d’autres collines alentours recevront notre visite durant ce mois de confinement.

         Un peu plus de  2 heures de marche et 150 m de dénivelé.         

                                                                                                            G  H

Publié le 10/04/2021 @ 18:35  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 04 avril 2021 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 04 avril 2021