semeac évasion marche
Se connecter

Administrateur:
se connecter




 

Infos

Téléchargez ici vos bulletins d'adhésion 2024 :

individuel & couple

météo

     Le mot du président

     Le CA

     Historique

     Programme & projets

     Calendrier des clubs

     Liens

     Presse

     Nous contacter

 

Galerie photos

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comptes rendus

Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

VTT - Dimanche 02 octobre 2022 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 02 octobre 2022
 


L’attente canadienne

Notre chef d’orchestre, Philippe 2, a traversé l’atlantique et nous laisse carte blanche pour une reprise que les cinq présents abordent selon des conditions physiques différentes. Post-Covid pour l’un, pédales en bernes pour d’autres.  
Dans la fraîcheur matinale séméacaise nous entrons en conclave et la fumée blanche annonce  le vrombissement des sous-papes.
C’est décidé : cap vers le nord pour un circuit de reprise.  Nous attendrons fin octobre, le retour du canadien, pour cheminer vers l’Est par ailleurs ce matin  très pétaradant.
Nos pistes habituelles ont été préparées à merveille. Remercions ici les employés des VTT-chaussées qui ont nettoyé, ratissé, comblé, les chemins pistes et sentes qui étaient particulièrement moelleuses et accueillantes. Mis à part quelques arbres  tombés qui barraient le passage et les inévitables ronces.
Castera-Lou, sera notre arrêt goûter. Puis l’appétit grandissant nous prolongerons par les crêtes et enfin, à un moment donné, les jambes deviendront lourdes. Sonnera alors le retour par le bois de Laslades et une descente  autant rapide que suave et enivrante. Un dernier coup de collier et le château d’eau de Séméac atteint il ne restera plus qu’à profiter de la dernière descente du Hussard pour filer sabre au clair vers les Padouens.
35 kms, D+ 500 mètres, vitesse moyenne de reprise.
Contrat rempli sous le soleil.
mm

Publié le 02/10/2022 @ 17:53  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 11 septembre 2022 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 11 septembre 2022

 

 

La vraie rentrée.

Cette fois c'est la bonne.

Le GOP est rentré et ça se voit : finies les sorties cool au grée des envies.

Le ton est donné dès la cloche : son séjour chez les germains n'a pas entamé son énergie -les Pils peut-être- et nous sommes 8 à partir en direction du sud. Les quelques marcheurs rencontrés en route ne verrons passer qu'un nuage de poussière.

Une petite halte pour la photo traditionnelle devant l' Ecole de Vsker -rentrée oblige- et nous voilà de nouveau filant vers Séméac où ça commence à sentir les glaçons.

Il sera en effet l'heure de célébrer, autour d'un barbecue,  l'entrée de notre Mécano préféré dans le club très fermé des Sages 7.0

PG

 

Le Cui-cui du mécano

Les plumes pour MP

 

refrain

Un petit oiseau, un petit vélo

S'aimaient d'amour tendre

Mais comment comprendre

Je suis mécano

Un petit cui-cui, un petit vélo

S'aimaient d'amour tendre

Parce’ que les écailles

Elles font pas de bruit

 

Quand j’suis en vélo

Je suis sur mon nuage

Je regarde en bas

Les copains qui en bavent

Et j’aimerais bien changer

Leurs pédaliers qui grincent

Leurs plaquettes usées

Leurs cassettes grippées

Leurs nids à cui-cui !

refrain

Quand je suis chez moi

Je vois mes carpes qui nagent

J’ rest’ en bas pour voir

Si y’a rien qui déraille

Et bientôt j’oublie

Leurs pédaliers qui grincent

Leurs plaquettes usées

Leurs cassettes grippées

Leurs nids à cui-cui !

refrain

Un petit oiseau, un petit vélo

S'aimaient d'amour tendre

Mais comment comprendre

Je suis mécano

 

Un petit cui-cui, un petit vélo

S'aimaient d'amour tendre

Mais comment comprendre

ça y’est j’ai compris

 

Un petit cui-cui, un petit vélo

S'aimaient d'amour tendre

Mais comment comprendre

ça y’est j’ai compris

 

sur l’air de un petit poisson, un petit oiseau’

 

 

Publié le 13/09/2022 @ 13:15  Prévisualiser  Imprimer l'article

Rendez-vous en Couserans - par Semeac Evasion - BB

 

 

RENDEZ VOUS EN COUSERANS

 

 

vendredi 2 septembre 2022 :

Sur les coups de 20 heures, Magali nous accueille à l’Hostellerie des Trois seigneurs en terre massatoise. Les montagnards reviennent de leur escapade au lac du Garbet. Frustrés de ne pas avoir pu grimper au lac bleu en raison du brouillard, fourbus d’avoir dû franchir de gros blocs de pierre, escalader et désescalader un sentier. Excellent entraînement pour les deux jours suivants !

La maison ignore la diététique des sportifs. Tant mieux !  Une bonne salade de vache (pas le bestiau mais le fromage du coin) avec moulte lardons ouvre les estomacs et les prépare à accueillir un excellent sauté de dinde, une boule de glace…accompagnant une tarte aux pommes devrait assurer une éventuelle bonne digestion…

samedi 3 septembre 2022 :

Le ciel semblant plus clément que ce que la météo avait annoncé, nous allons pouvoir réaliser les programmes prévus :

- Pour les 5 cyclos : trois cols : le col de Port attaqué dès le départ de Massat (12 km à (6% en moyenne), après la descente sur Tarascon et le long faux-plat montant sur Vicdessos, le port de Lers (12 km à 7,5% de moyenne), le col d’Agnès depuis l’étang de Lers (4 km à 7%) et descente sur Massat, soit 85 km.

- Pour les 16 montagnards : départ d’Aulus les bains, boucle cascades d’Ars, étang de Guzet, Aulus, 900 mètres de dénivelé positif.

- Pour les 8 marcheurs :  la cascade d’Ars aller-retour, 600 mètres de dénivelé positif.

Montagnards et marcheurs doivent se retrouver au retour de leurs randos.

En 2h15, les marcheurs ont atteint le pied de la cascade. Les efforts sont récompensés par une vue superbe, malgré une écharpe de brume qui en dissimule la partie haute au gré du vent. Oh, ce n’est pas les 400 mètres de la cascade de Gavarnie ! Mais, c’est une magnifique chute de quelques 250 mètres qui fera s’extasier une basco-bigourdane qui n’en croyait pas ses yeux. Le pique-nique pris, le retour s’effectue prudemment la première demi-heure afin d’éviter de glisser sur les pierres humides et roulantes.

Aux alentours de 15h45, les marcheurs peuvent se féliciter de leur performance et …se déchausser en attendant les montagnards. Au téléphone, Mimi indique à Bernard qu’ils se trouvent à 2 km de l’arrivée et le prévient qu’il y a un poignet cassé. Thérèse sera le quatrième du club victime d’une fracture du poignet depuis le début de l’année. Stoïque et courageuse, elle a terminé la rando après avoir reçu les premiers soins de Béatrice, notre toubib maison.

Le service des urgences de l’hôpital de Saint Girons, où Béatrice l’accompagne guidées par Bernard l’Ariègeois confirme le diagnostic : fracture du poignet droit avec déplacement. Protégée par un plâtre provisoire, Thérèse devra se faire opérer dès son retour à Tarbes.

A 20 heures, chaque groupe, satisfait d’avoir honoré sa feuille de route, se retrouve pour une soirée seigneuriale autour de l’apéro et… d’un bœuf bourguignon précédé d’un plateau de charcuterie locale et suivi d’une île flottante sensée faciliter la digestion.

dimanche 4 septembre 2022 :

Les nuages ont quitté le ciel couseranais, seule une brume évanescente perdure aux premières heures de la journée dans les fonds des vallons laissant les sommets dégagés. Tant mieux car les programmes des cyclistes (le fameux « mur de Péguère », connu des coureurs et aficionados du Tour de France, 3,5 km à 15% de moyenne, 18% pour le premier) et des montagnards (le circuit du pic des Trois seigneurs, 2199 mètres, 1000 mètres de dénivelé positif par l’étang d’Arbu et retour par les crêtes jusqu’au port de Lers) sont ambitieux pour un troisième jour d’efforts et après quelques généreux dîners. Mais, l’optimisme est la meilleure et la plus saine des cames sans compter sur la délicieuse omelette cuisinée avec les  généreux cèpes trouvés la veille ! Pour les marcheurs, auxquels Thérèse s’est jointe, l’objectif est plus modeste : ils feront la grimpette du col de Péguère au cap de Carmil, soit 300 mètres de dénivelé en pente très raisonnable, parrainés par le seigneur du Couserans, le Mont Valier. Objectif limité, certes mais avec une vue grandiose du Pic du Midi de Bigorre à l’ouest au Carlit à l’est.

Il paraît qu’ils ont fait au sommet de Carmil une étrange rencontre. Ils ont vu arriver un bonhomme, botté et canne en main. Il a cette démarche un peu lourde, brinquebalante et sûre des vachers. Il vient prendre des nouvelles de son troupeau. La conversation s’engage, d’abord en français puis en patois avec Bernard. Il s’adresse à Nicole pour la prévenir que le beau temps ne durera pas. Naïvement et fièrement elle lui décline les origines du groupe : Tarbes. Là, la tête inclinée de celui qui va sortir une vacherie, dissimulant un sourire moqueur et madré, il répond avec cet accent traînant et rocailleux : « Oh, Tarrrbes est le pot de chambrrre des Pyrrrénées ! » Et il poursuit son chemin comme si de rien n’était. Nicole n’en revient pas, elle en serait presque vexée. Elle ne connaît pas l’humour provocateur des hommes de la terre en Couserans….

A 13h, Martine restée au repos à Massat, les cyclos et les marcheurs se retrouvent au col de Port. Deux intrépides cyclistes ont rempli leur mission : le mur de Péguère ! Les trois autres se sont contentés du col de Port. Après, il faut le mentionner, que, tous les cinq aient fait l’ascension du col du Saraillé.

Pendant que les montagnards suent sang et eau à l’assaut du Trois seigneurs, nos amis assiègent l’Auberge de la Sapinière afin sustenter…gastronomiquement. Les plus gourmands et les plus curieux veulent connaître ces plats aux noms méconnus et bizarres : rouzole et coudénous. Le premier est une farce sous forme de galette que l’on trempe dans l’azinat (soupe de légumes tirés du potager) – c’était le plat principal des paysans -. Le coudénous est une saucisse de couenne que l’on peut manger de différentes façons : avec des pommes de terre poêlées ou dans un cassoulet.

Ainsi, cyclistes et marcheurs, et les montagnards également – même s’ils ont préféré les seigneurs des sommets à Epicure - auront eu un aperçu de ce coin perdu du Couserans, le Massatois et le Boussenacais. Ils en sont satisfaits. Et le régional de l’étape n’en est pas peu fier !!!

BB

 

Publié le 13/09/2022 @ 11:13  Prévisualiser  Imprimer l'article

Ariège 2022 -3 jours et des objectifs sportifs différents. - par Semeac Evasion

  Une formalité pour les cyclistes qui ont enchainé les cols.
Félicitations aux marcheuses d'avoir atteint la cascade d'Ars.
Pour les montagnards, le Pic des Trois Seigneurs a été bien mérité.

L'Hostellerie des Trois Seigneurs à MASSAT, au charme authentique dirigée par une équipe accueillante peut témoigner des commentaires enthousiastes échangés autour d'une cuisine traditionnelle et généreuse.

Un grand merci à Philippe EVON pour son sens fédérateur  et à Michelle CAUCHY et Bernard BESSOU pour leur organisation sans faille.

Une pensée pour Thérèse et Martine contraintes de renoncer.

Un océan de bonheur au coeur des montagnes.

DM


 

Publié le 05/09/2022 @ 13:11  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 28 aout 2022 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 28 août 2022



La fin des haricots


C’est la rentrée.

Enfin, une pré-rentrée pour les 3 présents : cartables et tabliers neufs, souliers vernis, bien peignés...

Le maître titulaire n’est pas encore là, en urgence et en formation accélérée suivant les instructions ministérielles, MD prend bravement le poste.

L’objectif est clair : il s’agit de gommer l’effet dévastateur des ces 2 mois d’apéros, de grillades copieuses et bien arrosées…

Direction donc les Puyolles, mais pour varier les plaisirs, on va prendre le Cassoulet. Vaincre le mal par le mal, c’est la devise de notre Maître Queue du jour.

Et un bon Cassoulet après LA Barbazan c’est bon pour le moral.

Pas d’incident mécanique à signaler, les cuicui ont été bien recadrés par MP, juste un petit réglage.

Après le traditionnel sprint enlevé par SystemD, le retour à Séméac à 12h00 pétantes.

L’effet Cassoulet.

PG

Publié le 29/08/2022 @ 17:03  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 31 juillet 2022 - par Semeac EvasionVTT

Dimanche 31 juillet 2022

1,2,3 partez

 

Nous partîmes donc à 3, à la cloche, à la fraîche, allègres.

 

Après 3 semaines d’inactivité il était bon de vérifier que nos paysages familiers étaient toujours là.

 

Farnienteurs patentés soyez rassurés : votre décor n’a pas bougé et notre GOP pourra continuer à nous dévoiler les scénari dont il a le secret à la rentrée.

 

Parcours des plus classique sous la houlette de MD qui nous a rondement emmenés au rythme de son pédalier cuicuitant*** : Barbazan, montée Puyolles en évitant le Cassoulet, descente coté sentier aux pneus nus. Sans oublier de saluer Serge au passage.

 

Manquait juste le sprint à l’arrivée à Soues : System D ne manquera pas de nous le rappeler à son retour.

 

40kms, 450m : -petit ?- tour d’échauffement pour une reprise en douceur.

 

PG

*** : MP, tu vas avoir du boulot...

Publié le 01/08/2022 @ 07:44  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 3 juillet 2022 - par Semeac Evasion VTT

Samedi 2 juillet 2022
Dimanche 3 juillet 2022

DOUBLET


‌Séméac Evasion fête ses 30 trente ans en 2022.

Pour marquer l'événement le Président, Philippe EVON, propose au CA une journée de détente clôturée d'une surprise.

De nombreux adhérents ont répondu favorablement ; c'est rassemblés par un jeu de piste, du tir à l'arc, un concours de pétanque, sans oublier les traditionnels discours élogieux,  un apéro déjeûnatoire accompagné par les Bandas de SEMEAC, que se déroule la journée.

En fin d'après midi LA SURPRISE.

Départ 17 heures en bus, destination inconnue ; les spéculations vont bon train.

Une petite heure de trajet et nous voilà dans le Madiran pour visiter le domaine de PERRON dans son écrin de verdure.

L'accueil chaleureux d'Isabelle, la propriétaire, et de Sylvie, que les habitués de la montagne connaissent bien, prolonge le moment.

La soirée se poursuivra au frais du chai autour d'un repas accompagné d'une dégustation de vin du domaine, du Madiran et du Pacherenc du Vic-bilh.

Un endroit à recommander.

Comme convenu, le retour en bus clôturera cette journée.

Merci à Philippe EVON pour son esprit fédérateur et implication dans le club.

Ce n'est pas tout, le lendemain, le réveil sonne pour le départ de la sortie VTT à la clochette de SEMEAC.

5 au départ pour une sortie dite "décrassage", GOP absent, parcours flottant. Le bois de Labarthe est réservé à une manifestation locale, pas de quoi abattre un home. Direction MONTGAILLARD le long de la voie ferrée, pour gober le sentier "pieds nus", biscouette pour arriver aux PUYOLLES, détour par une table d'orientation qui n'a d'orientation que son nom puisque la nature a repris ses droits et la vue est obscurcie, descente par les "CASSOULET", décidément, puis le retour ponctué du traditionnel sprint à SOUES. Simple, efficace et très chouette.

Ce n'est pas tout, un anniversaire peut en cacher un autre et c'est chez PG que se terminera la matinée à nouveau autour d'un repas gentiment préparé par Catherine pour fêter l'anniversaire de PG, qui lui fêtait se deux fois 1/2 trente ans***, environ, ce qu'il avait oublié.

DM

 

*** NDLR

laissons Archimède vérifier ces calculs aussi fantaisistes que poussés...







 


 

Publié le 04/07/2022 @ 17:57  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 19 juin 2022 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 19 juin 2022

 

L'affaire est dans le sac

 

Les organisateurs avaient prévu un départ à la fraîche, soit à la cloche de 8h00.

Le VTTiste séméacais à plus d’un tour dans son sac. Surtout un jour d’élection. Encore faut-il avoir son sac.
Une petite bisquouette pour rattraper le moment d’inattention de l’étourdi récidiviste et c’est avec 10 mn de retard que la petite troupe s’élance définitivement vers le nord.

Direction Castera-Lou, pour un parcours  certes classique mais toujours aussi exigeant.

Les amateurs de suspens seront déçus, pas la moindre casse, pas la moindre crevaison. La sortie sera cependant rythmée par le cui-cui synchronisé de 2 pédaliers en souffrance. A suivre.

La traditionnelle séquence « on refait le match » a tenu ses promesses : on attend la finale dimanche prochain.

A signaler la dégradation des conditions de circulation : les ronces poussent, et pas l’ombre d’un cantonnier dévoué à l’horizon. Il va falloir prévoir le coupe coupe dans le sac. Quelques traces de déchirures sur les avant bras mais pas suffisantes pour qu’on fasse appel au pschit pschit magique de DM.

Nous saluâmes en passant le Hussard peu après 11h avec le sentiment du devoir accompli.

C’était un beau petit parcours de reprise, dixit le GOP

PG

Publié le 20/06/2022 @ 10:28  Prévisualiser  Imprimer l'article

VTT - Dimanche 12 juin 2022 - par Semeac Evasion VTT

Dimanche 12 juin 2022